Vous souhaitez créer une entreprise ? voici les points à étudier auparavant…

Abandonner un emploi, correctement payé est un risque et souvent un changement stressant.  La peur de l’incertain est le principal frein pour quitter sa situation lorsqu’on veut devenir entrepreneur.

Alors que 15 millions de français rêvent de créer leur entreprise (source APCE), voici quelques conseils qui vous permettront de prendre une décision sur votre activité future.

Posez- vous les questions suivantes :

1- Êtes- vous heureux dans votre « boulot » actuel ?

Certains veulent devenir entrepreneurs, mais ne sont juste pas épanouis dans leur métier actuel. Avant de franchir le pas, demandez- vous si votre quotidien sera meilleur en changeant de profession.  Ensuite, développez un business plan solide et réfléchi pour éviter toute décision impulsive. Outre l’envie de quitter votre situation actuelle, il vous faut une idée fiable, et un plan marketing et opérationnel solide. En parallèle de votre travail et l’affinage de votre concept, il est recommandé de garder votre emploi le plus longtemps possible afin de pouvoir à tout moment « faire machine arrière ».

2- Quelle sera votre routine, et votre nouveau job « au jour le jour » ?

Alors que vous démarrez votre nouvelle activité et travaillez à votre compte, vous êtes votre propre patron. Vous n’avez plus de supérieur hiérarchique, vous êtes autonome dans la gestion de vos horaires. Il peut ainsi être vite tentant de dédier une partie de votre nouveau temps libre à des loisirs. Ne vous laissez pas tenté, imposez- vous des heures de travail à minima égales à vos précédentes. Les tâches repoussées au lendemain représentent autant de temps perdu offert à vos concurrents.

3- Comment allez- vous trouver des fonds pour permettre à votre affaire de fonctionner ?

Comme nous le soulignions précédemment, plus de 90% des financements des PME françaises provient des banques. Le manque de capitaux est l’un des plus grands risques pour tout entrepreneur. Il est donc nécessaire de travailler vos prévisions financières en amont du lancement de votre projet, et de tenter d’être au plus proche de la réalité. Lors de l’affinage de votre business plan pensez à prendre des perspectives pessimistes. Sachez qu’un entrepreneur ne peut souvent pas se payer avant 2 années, et l’entreprise est rarement profitable avant 3 à 5 ans d’activité. Il vous faut donc anticiper votre absence de revenus durant cette période, et prévoir cette difficulté en amont afin de vous permettre de vous focaliser sur votre activité plutôt que sur les factures impayées accumulées. Enfin, explorez toutes les pistes pour trouver des fonds lors du démarrage, pensez également à des sources nouvelles de financement comme le crowdfunding, le financement participatif pour startup et PME.

4- Avez- vous anticipé tous les coûts liés à votre activité ?

Avant de créer votre entreprise, il convient de travailler votre projet en amont dans les moindres détails. Réfléchir précisément à votre business plan vous permettra d’anticiper tout risque d’oubli. Lors du démarrage de votre activité, il est peu probable que vous puissiez faire face à une multiplication des  dépenses oubliées.

5- Avez- vous envie d’occuper plusieurs fonctions ?

Lancer votre propre business est synonyme de démultiplication du travail et des rôles à occuper au sein de l’entreprise. Un jour vous serez commercial et tenterez de convaincre des  personnes d’adopter votre produit/ service, un autre jour vous devrez vous pencher dans la comptabilité…  Ainsi, avant de quitter votre emploi, vous devez vous demander si vous êtes prêt à occuper plusieurs fonctions, et entourez- vous d’une équipe solide et complémentaire.

6- Quelles sont vos forces et vos faiblesses ?

Dans le même temps, il vous faut déterminer quelles sont vos forces et vos faiblesses afin d’identifier les compétences qu’il vous manque pour mener à bien votre projet. Vous aurez peut- être besoin d’améliorer vos connaissances financières ou commerciales, ou peut- être devrez- vous trouver un ou plusieurs associés qui viendront apporter une complémentarité à votre profil. Sachez qu’il vaut mieux être bien entouré lors du démarrage, et que la solitude de l’entrepreneur est souvent l’une des menaces les plus fortes.

7- Qui sont vos futurs clients et concurrents ?

Que le marché sur lequel vous envisagez de vous positionner existe ou non, vous devez être en mesure d’identifier les acteurs qui le composent. Vous devez savoir qui seront vos clients, et quelles sont les entreprises ou les types d’entreprises qui peuvent potentiellement vous concurrencer. Si vous n’êtes pas en mesure de répondre à cette question, continuez d’ajuster votre idée.

8- Votre « réseau de supporters » est- il associé à votre projet ?

Pour réussir votre transition et le lancement vers entrepreneuriat, vous devez partager votre projet avec vos proches, vos amis, votre famille. Leur soumettre celui- ci et obtenir leur retour. Seraient- ils prêt à acheter votre produit/ service ? Soyez explicite dans l’exposition des risques inhérents au projet. Si vos partenaires ou vos proches ne sont pas convaincus de votre idée, c’est que vous devez continuer d’affiner le concept avant de quitter votre emploi.

9- Avez- vous « un plan B » ?

Il est conseillé d’avoir une solution de secours avant d’abandonner définitivement votre emploi. Il vous faut pouvoir subvenir à un besoin subit d’argent car vous ne pourrez pas lever des fonds tout de suite. Pensez à un travail à temps partiel que vous pourriez occuper ponctuellement, ou anticipez même quel type d’emploi vous pourriez être amené à chercher si votre projet échouait.

10- Comment allez- vous gérer la transition ?

Lorsque vous franchirez le pas, souvenez- vous que votre précédent employeur peut vous être d’une aide précieuse au lancement de votre activité. Ne quittez pas votre emploi de façon brutale, réfléchissez en amont à une solution pour partir en bons termes avec votre entreprise. Parler de votre projet en amont sera essentiel afin de permettre à tous d’anticiper et de préparer votre départ. Aidez votre employeur à gérer la transition en lui proposant des solutions, et commencez à présenter votre projet. Dans la majorité des cas, votre entreprise comprendra votre démarche, et pourra même vous apporter une aide.

Ainsi, après avoir affiné votre projet et répondu à ces quelques questions, vous êtes prêts pour vous lancer, et créer votre entreprise. Franchissez le pas, osez !

N’oubliez pas que l’échec est humain et qu’on n’en sort que grandi.