La création d’entreprise est un parcours semé d’embûches… Quel que soit le secteur des entrepreneurs, quelle que soit la nature de leur business, il y a des points qui sont communs à tous et qui sont souvent méconnus avant le lancement dans l’aventure entrepreneuriale.

entrepreneuriat

La solitude de l’entrepreneur

Créer une entreprise va souvent de pair avec une forte solitude. C’est même l’une des principales causes d’échec lors du lancement. L’absence de vision externe, de confrontation des idées, le manque d’accompagnement, l’inexpérience… C’est pour cela que nous mettons l’accent sur la nécessité de réunir une équipe solide et complémentaire.

 L’émergence du doute

Durant l’élaboration du concept et le lancement du produit ou service, entrepreneurs, vous êtes sujets à une remise en question perpétuelle. Personne ne peut prédire la réussite ou non de votre concept. Certains seront persuadés de la réussite de leur idée, et les autres s’auto- persuaderont pour mieux convaincre leur entourage. Et même si le doute et la remise en cause du concept surviennent régulièrement, le lancement d’un produit, ou l’acquisition d’un nouveau client sont des étapes qui vous mettront en confiance.

La baisse rapide de votre portefeuille

Création d’entreprise rime souvent avec trésorerie difficile, en tous cas au début. En tant que créateur, vous êtes le dernier payé, s’il reste de l’argent pour le faire en fin de mois. Sachez qu’un créateur d’entreprise commence à se payer généralement qu’après 2 ans d’activité.

On peut souvent entendre des histoires de créateurs d’entreprises qui gagnent des millions. Cependant, personne ne parle des périodes traversées avant de voir un retour sur leur investissement. Beaucoup investissent une grande partie de leur épargne sans avoir la moindre assurance d’un gain. Savoir que vous investissez des sommes importantes d’argent sans connaître le moment où vous pourrez vous payer est difficile.

L’échec

C’est le destin de près de 4 entreprises sur 5. Personne n’y pense mais chacun sait que le risque existe et qu’il est important. En France, les conséquences de l’échec sont plus importantes qu’aux Etats- Unis car un entrepreneur qui a échoué perd la confiance de nombreuses personnes. Outre mer, un échec est valorisé, on estime que l’entrepreneur a appris de ses erreurs et qu’il sort grandi de son expérience. Même si les mentalités changent, entreprendre dans l’hexagone est encore difficile (imposition, mentalités,…), un entrepreneur qui a échoué est « mauvais » et celui qui a réussi est un « voleur », ou montré du doigt pour sa richesse…

startup-difficultes

L’impossibilité d’en sortir

Lorsque l’entreprise va mal, vous êtes le seul à devoir faire face aux difficultés jusqu’au bout. Si chacun peut partir relativement facilement et trouver un autre emploi, en tant qu’entrepreneur vous êtes le « capitaine du navire » et êtes le dernier à le quitter. A l’inverse, lorsque l’entreprise se porte bien, revendre ses parts peut se révéler intéressant. Mais dans ce cas aussi l’opération peut prendre du temps car il faut trouver un repreneur, évaluer l’entreprise, et trouver un accord sur les conditions.

Pour conclure, créer une entreprise est un parcours semé d’embuches. Les difficultés sont nombreuses et tout au long de la vie de la société. L’entrepreneur est le premier exposé.

Cependant dès lors que le succès est au rendez- vous, cela devient une expérience fantastique. Le créateur devient alors dirigeant et obtient la satisfaction de recruter des collaborateurs, créer des emplois, participer au développement d’une région. Enfin travailler pour soi apporte le confort de n’avoir pas de comptes à rendre, et d’organiser son temps indépendamment d’une hiérarchie ou de règles établies.

Les débuts sont souvent compliqués, vie professionnelle et vie familiale sont parfois vite amenées à se rencontrer. Alors lancez- vous jeunes !

Pour aller plus loin :

– Quelques conseils pour les entrepreneurs lors de la création d’entreprise

– Découvrez comment lever des fonds

– Lancer une campagne de crowdfunding