Les défaillances d’entreprises ont été élevées en France en 2013. Une étude vient de paraître sur le sujet.

Premier constat, les entreprises en difficultés sont plus nombreuses en 2013 qu’en 2012 : +3% de défaillances en 1 an. D’un point de vue géographique, toute la France est concernée, mais quatre régions sortent du lot et font face à des pics de défaillances.

Carte de l'évolution des defaillances en France par région en 2013

Carte de l’évolution des défaillances en France par région en 2013
source : Altares

Les défaillances en chiffres

En 2013, plus de 63 000 entreprises ont été en cessation de paiement. Les petites PME et TPE sont les plus touchées, mais les PME de taille plus importantes ne sont pas épargnées, 177 entreprises réalisant plus de 15 M€ de chiffre d’affaires ont défailli l’année passée.

Au total, les tribunaux ont ouvert 61 468 redressements judiciaires ou liquidations judiciaires, et 1 633 sauvegardes ont été mises en œuvre.

Globalement, ce sont pas moins de 269 000 emplois qui sont menacés. Les entreprises de plus de 50 salariés ne représentent qu’1% des défaillances, mais 25% des emplois concernés.

Les TPE sont les plus sinistrées

Alors que 24300 entreprises sans salariés ont déposé le bilan, 32 500 TPE de moins 10 salariés ont fait face à ces difficultés.

Dans quels secteurs ?

Les secteurs du BtoC sont les plus concernés. Les services aux particuliers, le commerce de détail… On annonçait récemment que la France comptait des records de fermeture de commerces en 2013. 8 500 commerçants ont déposé le bilan en 2013. Le BtoB résiste et les services aux entreprises enregistrent environ 7 400 défaillances par an depuis cinq ans.

Pour aller plus loin :
Investir dans une PME pour soutenir la croissance
Investir par le crowdfunding pour défiscaliser
– Consultez l’étude complète :