Le crowdfunding en Europe s’invite à la Commission Européenne

Nous en parlions récemment, la Commission Européenne s’intéresse au crowdfunding et avait lancé des travaux à propos du financement participatif. Il y a peu, la Commission a organisé des workshops pour comprendre les opportunités et risques associés au crowdfunding. Avec plus de 200 participants, la Commission a pu écouter différents avis, via les plateformes, leurs utilisateurs, des organes de protection des consommateurs et les régulateurs.

Une meilleure compréhension est nécessaire à tous les niveaux de la régulation (au sein des pays, comme à l’échelle Européenne). Bien que certains pays comme l’Italie ou la France aient déjà engagé des réformes pour le crowdfunding, une question d’harmonisation se pose.

Compte tenu du développement du crowdfunding et de la diversité des législations locales, il est intéressant de réfléchir à un cadre légal commun entre les Etats-membres de l’UE. Michel Barnier, commissaire européen au marché intérieur et aux services financiers, rappelle que « le crowdfunding va se développer encore beaucoup. […] Il entre totalement dans les axes de la nouvelle croissance que la Commission Européenne souhaite construire […] »

Pourquoi un encadrement européen pour le crowdfunding?

L’objectif selon Michel Barnier serait de consolider le développement des acteurs et limiter les risques des utilisateurs…

En parallèle des annonces à propos du crowdfunding en France, les Ministres s’expriment. Les réformes françaises présentées le 14 février dernier devront donner lieu à un cadre légal amélioré dès le mois de juillet. La France veut décrocher la médaille d’or du crowdfunding. Reste à voir ce qu’il se passera dans les pays voisins et à l’échelle Européenne.
Affaire à suivre…

 Pour aller plus loin :
– Découvrir le financement participatif pour investir dans une start-up
Crowdfunding et défiscalisation TEPA ISF