Les ambitions et stratégies de N26, Revolut, ou encore Lemon Way et October (ex Lendix), le démontrent bien : la fintech et les paiements se conjuguent de plus en plus avec l’international. Conscientes des opportunités apportées par la globalisation et soucieuses d’atteindre une masse critique susceptible de les faire rivaliser avec des mastodontes américains et asiatiques, ces entités s’engagent de plus en plus dans une stratégie européenne par essence.

Réalité qui n’est pas sans enjeux. Rappelons ainsi que malgré une volonté certaine d’harmonisation poussée par les régulateurs et certains professionnels, l’Europe constitue, encore aujourd’hui, une mosaïque d’usages et stratégies.

Autre donnée : les évolutions géopolitiques, qui ne sont pas sans conséquences sur le marché, à l’image du Brexit qui impacte fortement l’écosystème britannique pourtant à la pointe en matière de services financiers. Partant de ce constat, il est utile de s’interroger sur les différents enjeux inhérents à l’européanisation à l’heure où de nombreux acteurs de la fintech et des paiements aspirent à l’international.

Programme

  • 9h – Les enjeux de l’européanisation pour les acteurs de la fintech et des paiements. Andréa Toucinho, Directrice Etudes, Prospective et Formations, Partelya Consulting
  • 9h30 – Brexit, Places financières européennes… Quel panorama géopolitique et quels impacts sur les marchés financiers ? Michel Cojean, Délégué général, European Institute of Financial Regulation (EIFR)
  • 10h – Fintech, paiement, Europe : quelle régulation ? Geoffroy Goffinet, Adjoint au Directeur des Agréments, des Autorisations et de la Réglementation, Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR)
  • 10h30– Questions/débat
  • 10h45 – Pause café
  • 11h – Le positionnement des banques françaises face à l’ouverture géographique et sectorielle du marché des paiements. Jérôme Raguénès, Directeur du numérique, des systèmes et des moyens de paiement, Fédération Bancaire Française (FBF)
  • 11h30 – Fintech et stratégie européenne : l’exemple de Particeep. Saltana El Jazouli, Directrice marketing, Particeep
  • 12h – Europe, international : quelles potentialités pour les fintechs italiennes ? Marta Ghiglioni, Directrice générale, Italia Fintech
  • 12h30 : Conclusion et clôture

Informations et inscription :

Andréa Toucinho – andrea.toucinho@partelya.com