L’innovation participative au sein des entreprises est un facteur majeur de développement. Il s’agit d’un sujet qui a fait et qui continue de faire parler de lui car il engendre un gain en performance non négligeable. L’équipe de Weapply.io (solution lancée par Particeep) vous explique tout ce qui se cache derrière l’innovation participative, vous décrypte comment en profiter efficacement et les outils à ne pas manquer !

Innovation participative, qu’est ce que c’est ?

L’innovation participative est une forme de management qui vise à mobiliser l’intelligence collective pour trouver des solutions à des problématiques communes.

Cette démarche vient pour placer l’humain avant tout. L’association Innov’Acteurs définit l’innovation participative par : « L’innovation participative est une démarche de management structurée qui vise à stimuler et à favoriser l’émission, la mise en œuvre et la diffusion d’idées par l’ensemble du personnel en vue de créer de la valeur ajoutée et de faire progresser l’organisation ».

L’innovation participative vise notamment à générer de la valeur ajoutée et à aider les entreprises à atteindre leurs objectifs en faisant appel aux initiatives, idées et projets de chacun. Elle doit sa légitimité au sein des entreprises au fait que les acteurs peuvent avoir des propositions susceptibles de résoudre les problèmes.

Plusieurs psychiatres spécialisés dans l’engagement des collaborateurs considèrent que l’élément clé indispensable à la réussite de la démarche d’innovation participative est l’état d’esprit présent dans l’entreprise.

Capture d’écran 2018-08-10 à 14.14.12

Source : Livre Blanc, Innov’Acteurs « L’innovation participative, une évidence 3 incontournables pour développer la créativité des salariés »

Innovation participative : les avantages

Nul ne peut nier que l’innovation participative présente une panoplie d’avantages. Par exemple, l’implication des acteurs de l’écosystème. Sur ce sujet, en démarrant un processus d’innovation participative, l’entreprise reconnaît le potentiel d’innovation de chaque membre impliqué dans son écosystème ; elle considère que chaque acteur est porteur de changement à travers ses initiatives et ses idées.

En effet, l’innovation participative au sein d’une entreprise peut être tournée vers les collaborateurs comme vers les partenaires, les cibles ou d’autres acteurs de l’écosystème, c’est le cas de l’innovation dite ouverte « open innovation » en anglais.

Dans le cadre de challenges internes, des acteurs de l’innovation comme l’agence Capitlatcom ou l’association Innov’Acteurs considèrent que l’innovation participative au sein d’une entreprise permet d’instaurer des sentiments d’utilité et d’épanouissement au travail.

En effet, chaque collaborateur, quel que soit son poste dans l’organigramme, est reconnu comme un acteur du changement et a le droit de participer à la vie et aux décisions de l’entreprise.

La confiance est également un facteur non négligeable de l’innovation participative. En d’autres termes, les collaborateurs sont incités à essayer et ne pas se laisser freiner par la hantise de se tromper. En effet, le responsable de l’innovation au sein de l’entreprise a un rôle clé car il doit fédérer, unir, encourager et pousser les collaborateurs à travailler au sein d’une dynamique collective ; souvent plus porteuse que de simples initiatives individuelles.

Innovation participative : comment en tirer profit ?

Tirer profit de l’innovation participative est tributaire de plusieurs facteurs clés.

Premièrement, l’entreprise doit trouver une problématique commune qui engagera toutes les parties prenantes.

Deuxièmement, la posture du responsable de la campagne d’innovation, qui doit unir et encourager à émettre les idées et projets sans peur de l’échec. Pour ceci, l’une des techniques très répandue reste l’émission de récompenses matérielles.

Dans ce cadre, en interrogeant le psychiatre Eric Albert dans une enquête lancée par Innov’Acteurs sur l’incitation des salariés à innover en les récompensant, la réponse fut comme suit : « Le modèle participatif repose fondamentalement sur le collectif et la motivation intrinsèque, détachée de toute reconnaissance vénale ou matérielle. Autrement dit, les salariés innovent d’autant plus qu’ils ont envie d’avoir de nouvelles idées, de travailler autrement, et qu’ils éprouvent du plaisir à contribuer à la réussite de l’entreprise. La reconnaissance de ses pairs et la valorisation de ses idées à l’égard des autres sont autant de sources de motivation au service de la création et de l’innovation. C’est la raison qui explique le succès des logiciels open source. La récompense financière, elle, tue l’innovation. Si récompense, il y a, elle doit être collective, conviviale et centrée sur le plaisir ». Une chose est sûre, cet avis est loin de plaîre à toutes les entreprises qui continuent à motiver leurs salariés par des récompenses matérielles.

Troisièmement, utiliser des outils collaboratifs ne fait qu’accélérer et stimuler l’intelligence collective dans une démarche d’innovation participative. Nous détaillerons ce point dans le paragraphe suivant.

Innovation participative : quels outils ?

Weapply

Nous constatons le lancement quasi-quotidien de plusieurs appels à candidatures sur des thématiques bien définies afin de récolter et de récompenser les meilleures idées. Mais quels outils utiliser et pourquoi ?

Parmi les premiers outils utilisés, il fût fréquent de constater tout simplement la mise en place d’une « boite à idées » ou de séances de brainstorming. Mais la pratique a beaucoup évolué grâce aux nouvelles technologies. De ce fait, nous assistons à l’émergence de plateformes collaboratives, ouvertes à tous ceux qui ont des idées ou des propositions.

C’est derrière ce constat qu’est née notre solution Weapply.io développée afin de créer très rapidement des appels à projets collaboratifs.

Cette solution a vite séduit en moins d’un an et demi de son lancement en 2017 une vingtaine d’acteurs majeurs en Europe, comme des laboratoires d’innovations de grands groupes (les « Labs ») : La Poste avec l’organisation de ses deux éditions du challenge d’innovation ouverte dédié à l’internet des objets (IoT), ou encore Le Village by Crédit Agricole en partenariat avec Euratechnologies autour du challenge Fintech GO.

D’autres acteurs comme des institutions publiques ont également utilisé Weapply.io dans le cadre d’appels à subventions. Par exemple l’appel à subventions lancé par le Département de Loire Atlantique autour des projets dédiés aux personnes âgées. Plusieurs Chambres de Commerce et de l’Industrie (CCI) ont également fait confiance à Weapply.io. Un exemple parmi d’autres, la CCI des Hauts-de-Seine (92) qui cherche à récompenser les jeunes entreprises de son territoire à travers le challenge « Made in 92 ».

Dans la diversité des acteurs faisant appel à l’intelligence collective et utilisant Weapply.io, nous trouvons également des universités françaises et suisses. Par exemple, l’Université de Normandie ou l’Université de Lausanne qui cherchent à promouvoir la recherche scientifique et à engager les étudiants.

Êtes-vous aussi prêts pour vous lancer ? Demandez une démonstration de Weapply.io !